autoportraitblog

                                                

       Le Musée d'Art Moderne de Buenos Aires (San Juan con Defensa) accueille en ce moment quelques installations vidéo de l'artiste Pierrick Sorin. C'est assez drôle, incongru, décalé, amusant voire perplexifiant. J'ai aidé aux derniers préparatifs avant l'inauguration: traduire, capter la parole à gauche, la retransmettre à droite. Deux personnes ont besoin de se comprendre et je suis au milieu.

-"Che, y la luz la quiere subir o bajar?"

-"Qu'est ce qu'il dit?"

-"La lumière, tu la veux plus forte ou plus douce?"

Entre des artistes, des techniciens, des directeurs, des ministres et des journalistes qui ne parlent pas la même langue, j'essaie d'effacer les conséquences de la tour de Babel: que tous puissent rire de la même blague en même temps. 

  Pour traduire en direct live une visite guidée, il faut surtout rester accroché au fil. Si on loupe un mot, on vacille, si on en loupe deux, c'est la chute! En tout cas, je suis bien contente de savoir dire pendrillon, frise, multiprise et cerclage de grosse caisse en espagnol.

                                     DSCN5349 

                                         Grand Aquarium aux danseuses, Pierrick Sorin   

  Ne pas hésiter à aller y faire un tour, ainsi qu'à l'expo Simplemente Doisneau au centre culturel Recoleta (sur Plaza Francia) où sont exposés 170 tirages originaux du maestro de la photographie humaniste. Quelques photos de lui, sur le thème des enfants, sont également montrées au Museo de los Ninos (centre Abasto), pour ceux qui auraient des mouflets.

 

                                                   DSCN5342

                                                                                       Mamba