DSCN6252

    

Pour continuer dans le thème des yeux, j'ai ENFIN été consulter un ophtalmo. Je commençais à m'inquiéter et à me ronger sérieux les doigts de pieds (j'avais même attaqué les chevilles) à force de ne pas pouvoir porter mes lentilles plus d'une demi heure avant d'être prise de gratouille occulaire sauvage, du genre de celle qui donne envie de s'enlever les deux yeux et d'y revenir plus tard, "quand vous serez calmés!".  

Depuis deux semaines que j'ai emménagé dans ce nouvel appartement, il ne se passe pas une nuit sans gratouille insupportable des yeux  (malgré la lutte interne acharnée pour ne pas les toucher. Oui désolée, je ne peux pas assurer qu'aucun globe occulaire n'a été maltraité pendant le tournage). Alors évidemment ces andouilles pleurent jusqu'au matin parce que soit disant je leur ai fait mal, résultat mes colocs me soupçonnent de fumer du kif toute la nuit, vu la tronche de démolie que j'affiche au petit déjeuner.

Moi je sais bien que c'est la faute à ces foutues allergies (et c'est ce que m'a confirmé l'ophtalmo), puisqu'évidemment rhinite, sinusite et cystite sont au programme. Après avoir balayé la chambre de fond en comble, sans rien y changer, je commence à jeter des regards très soupçonneux vers le matelas, qui, je ne vois que ça, doit être plein de petits sacs à rien, acariens. Aujourd'hui, profitant donc des 36°c ambiants, je colle matelas, draps et toute la famille dans le patio, pour prendre l'air.

C'est la quatrième personne en 1h qui me demande si je fais souvent pipi au lit.      

   Ouin.